Blogging no toxic - BaaBle Blog

Notre-dame de paris : pollution au plombDans Santé bien-être

Feu notre dame, pollution au plomb

Médiapart révèle ce que beaucoup de monde soupçonnait : le panache de fumée résultant  de l'incendie du 15 avril 2019  de Notre-Dame était toxique. En effet la fumée était chargée de vapeur de plomb !

D'après une enquête de Mediapart, de grosses quantités de plomb ont été libérées dans le ciel de Paris. Ce plomb a entraîné une forte pollution des quartiers se situant sous le vent de Notre-Dame et de ses fumées. Bien entendu, comme il est d'usage en France, l'état n'a pas fait son devoir de protection des populations. À l'image du nuage radioactif de Tchernobyl qui s'était arrêté à la frontière nord-est du pays, de l'affaire du sang contaminé par le VIH passé sous silence, du scandale de la contamination de millier de travailleurs à l’amiante ou encore des poulets parfumés à la dioxine, les têtes dirigeantes de notre pays ont décidé de minimiser l'impact de cet incendie sur la santé des Parisiens !

Des taux de pollutions aux plombs dépassant 400 à 800 fois le seuil maximal autorisé ont été mesurés dans la cathédrale, bien-sûr, mais dans ses alentours par plusieurs laboratoires, dont celui de la préfecture de police de Paris. Cette pollution est la conséquence directe de la combustion, de la fonte et de la vaporisation de plus de 400 tonnes de ce métal lourd contenu dans la toiture et la flèche de la cathédrale.  Il y aura forcement des répercussions sanitaires sur les populations exposées.

Pas d'information !

Il se pose cependant une question essentielle : pourquoi les autorités n'ont-elles pas ordonné ou conseillé le confinement des populations et la fermeture systématique des ouvertures des habitations ?  Il est évident que personne ne pouvait contenir les fumées toxiques de l'incendie, mais une information d'urgence aurait dû être produite pour avertir les Parisiens.  Si les sols, les toits et les environ de la cathédrale ont été pollués, il en va de même pour l'intérieur des habitations parisiennes.

Les habitations ont été non seulement contaminés lors de l'incendie, mais continues encore et toujours à l'être ne serait-ce que par les semelles de chaussures de ville des habitants et leurs allé-venues dans la rue.

Il se pose, là encore, la question du manque d'information des autorités. Pourquoi aucune instruction n'a été communiquée dès le lendemain sur la façon de se prémunir de l'entrée des poussières polluantes ?  Pourquoi attendre deux semaines pour le faire ?

Des conséquences sur la santé

L'INRS explique : «une exposition régulière au plomb peut entraîner des conséquences graves pour la santé».

Il est entendu par là que le plomb provoque des maladies comme des encéphalopathies ou des neuropathies. Le métal est dangereux pour le système nerveux, les reins, le sang, le système digestif. Sans parler, des femmes enceintes et de leurs bébés.

Ainsi le cas d’un enfant contaminé au plomb a déjà été recensé. Quelles seront les conséquences sur la santé de milliers de Parisiens dans quelques années ?  Qui et où seront les responsables de cette désinformation ?

Les gouvernements et les personnalités politiques passent tour à tour à la tête dans notre pays. Il y a des promesses de changement jamais tenues, mais s’il y a bien quelque chose qui ne change pas, c'est bien le mensonge.

 






Déposer un commentaire ?



Dans le même esprit :


Baable.fr / https://www.baable.fr - ID Robot bot,crawl-d0FC3ZK8jJ3A5rKEItnCFK8mq53Jr - © 2018 - 2022 • PRIVACY POLICY ; Concept : Weblandes.com
TOP