Blogging no toxic - BaaBle Blog

2018 encore une année extrême pour le climatDans Ecologie

2018 Année de l'extrême

2018 a été classée au quatrième rang des températures les plus élevées depuis un siècle. Mais cette année est aussi connue pour la hausse des phénomènes météorologiques et climatiques.

Le réchauffement climatique global s’est poursuivie en 2018 et place donc cette année au quatrième rang des températures les plus élevées depuis le début de l'histoire des relevés météorologiques à la fin du XIXe siècle. 2016 détient pour l’instant le record.  Ses effets sont connus : élévation du niveau de la mer, températures extrême, température et acidification de l’océan, fonte des glaces et banquises, disparition des glaciers, destruction des habitats sauvages…

La concentration dans l'atmosphère des gaz à effet de serre ont, encore une fois cette année, atteint des taux record. La tendance haussière se poursuit et dans cette optique la température risque d’augmenter de 3-5 °C d’ici à la fin du siècle. C'est du moins ce qu'annoncent les pronostiques les plus optimistes.

En France, une séquence de neuf mois consécutifs au-dessus des normales était jusque là inédite. En Allemagne, en Autriche et en Suisse, 2018 bat aussi des records. C'est en fait le cas à l’échelle de l’Europe. La température moyenne a augmenté régulièrement depuis plusieurs décennies. Neuf des dix années les plus chaudes en France se sont produites après l’an 2000.

De quoi s'inquiéter

Mondialement parlant, c’est principalement au niveau des océans que les changements sont les plus visibles. Nous savons que les océans absorbent 90 % de l’énergie thermique piégée par les gaz à effet de serre et près 25 % des émissions de CO2. Ces deux facteurs les réchauffent et augmentent leur taux d'acidité. Les surfaces de banquise arctique ont été bien inférieures à la normale. Conséquence, le niveau moyen des mers a encore augmenté.   Cette énergie emmagasinée à des conséquences directes : Chaleurs intenses, sécheresses, inondations, tempêtes et ouragans.

La saison cyclonique 2018, dans l’Atlantique nord, a été marquée par les ouragans Florence et Michael. Tous deux de catégorie 4, avec des vents atteignant 250 km/h.

 






Déposer un commentaire ?



Dans le même esprit :


Baable.fr / https://www.baable.fr - ID Robot bot,crawl-3VfT4D3b4tlx2f3kW6I24Z7cOxPvs - © 2018 - 2022 • PRIVACY POLICY ; Concept : Weblandes.com
TOP