Blogging no toxic - BaaBle Blog

Réchauffement climatique : certains nuages vont-ils disparaître ?Dans Ecologie

Stratocumulus / vers la disparition des nuages ?

Si la courbe de rejet de CO2 poursuit sa trajectoire ascendante, certains types de nuages risque tout simplement de disparaître du ciel au-dessus des océans.

Une équipe du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) a étudié plusieurs type de scénarios RCP (Representative Concentration Pathway). Il s'agit de quatre simulations sur les émissions de gaz à effet de serre et de leurs conséquences d'ici 2100.

Les différents scénarios donnent une augmentation globale de 1.4° pour la situation la plus optimiste à 4.8° pour la situation la plus pessimiste et malheureseument la plus vraisemblable.  Idéalement, il ne faudra que l'augmentation des températures globales ne dépasse pas les 2°. En dessous cette limite, le climat serait encore relativement stable, malgré des épisodes plus violents ou plus extrême de ceux que nous connaissons actuellement.  

Dans le cadre du dernier scénario, la vie sur la planète, dont l'humanité, serait confronté à une véritable catastrophe. Un cataclysme qui représenterait le plus grand défi de survie qu'est pu rencontrer notre espèce.

Un disparition des nuages ?

Dans le quatrième scénario, passé un certain seuil de CO2 dans l'atmosphère, il est question de la disparition de la couverture nuageuse au-dessus des océans. Un article exposant le problème vient d'être publié par une équipe de trois climatologues américain dans Nature Geoscience.

D'après les chercheurs, le taux de 1.200 ppm de CO2 dans l'atmosphère est un seuil critique. Au delà de ce point, le système dynamique de l'atmosphère de la planète s'en trouvera altéré et aura pour conséquence la disparition des stratocumulus.  Ces nuages ont un rôle réfléchissant d'une partie de la lumière, donc d'une partie de la chaleur. Cela signifie que les océans vont capter encore plus de chaleur en plus de l'effet de serre déjà présent.  Cela représente un risque d'augmentation drastique des température de plus de 8° à 10° dans les ceintures subtropicales nord et sud.

D'après ce modèle prédictif, si les émissions de CO2 se poursuivent sans une inflexion sévère, la température globale va suffisamment augmentée pour détruire une partie de la couche nuageuse permettant ainsi l'absorption d'encore plus de chaleur. Ainsi les température globale pourrait atteindre les +8° à +10°.  

D'ici à 2100, tous les continents seront impactés par le réchauffement climatique. Suivez en animation les principales conséquences région par région, avec un focus sur deux phénomènes : El Niño et le Gulf Stream. © CEA Recherche

 






Déposer un commentaire ?



Dans le même esprit :


Baable.fr / https://www.baable.fr - ID Robot bot,crawl-n0nR9N4kuzv57W9NL9C0SYx6xgDut - © 2018 - 2022 • PRIVACY POLICY ; Concept : Weblandes.com
TOP