Blogging no toxic - BaaBle Blog

Insecticides et fongicides : la mort des abeillesDans Animaux

Abeille sur fleurs bleue

L'utilisation des insecticides et des fongicides est catastrophiques pour les insectes pollinisateurs dont les abeilles.

Avec l'épendage massif de produits insecticides et fongicides, ce sont les abeilles qui paient un lourd tribut. Des chercheurs recommandent de ne plus utiliser d'insecticides et plus particulièrement pendant la floraison. Les deux familles de produits sont associées et pulvérisées à cette période pour protéger les arbres, mais c'est en fait un cocktail mortel pour les abeilles.

Un entomologiste, expert des abeilles de l'Ohio State University (États-Unis) a enquêté sur la disparition en masse d'abeilles domestiques et de leurs larves destinées à la pollinisation des amandiers.  Une étude précédente avait déjà démontré que les insecticides considérés comme "sûrs" pour les abeilles avaient un lourd impact sur les larves.

Aujourd'hui, on comprend comment des combinaisons d'insecticides et de fongicides pouvent se transformer en cocktails mortels pour les abeilles.

Plusieurs pesticides peuvent s’additionnent.

Les pollinisateurs que sont les abeilles et les bourdons ne limitent pas leur action à un seul champs. Ils butinent dans un périmètre assez large et peuvent ainsi être exposés à plusieurs pesticides différents. Les effets néfastes des néonicotinoïdes ou des pyréthrinoïdes se combinent au passage des insectes et lettent en périls directement la survie des colonies.

Une exposition à des néonicotinoïdes perturbent, entre autre, perturbent les capacités de navigation de ces insectes, pouvant empêcher plus d'un tier des butineuse de retourner à leur domicile.

Dans les zone exploitée pour l'agriculture intensive, des percelles adjacentes ne sont pas forcément traitées de la même manière. Les pollinisateurs ne limitent pas leurs explorations à un seul champ, ils peuvent être ainsi contaminés par plusieurs produits à la fois comme des néonicotinoïdes et des pyréthrinoïdes. Les effets combinés sont simplement mortel pour elles.

Que penser enfin si des pulvérisations de produits chimiques puissent mettre en périel des espèces qui ont traversé les âges de notre planete sur plus de 250 million d'années.  Comment la nature pourra t elle nourrir les populations huamines, si les pollinateurs disparaîssent ?  Quid des humains ?






Déposer un commentaire ?



Dans le même esprit :


Baable.fr / https://www.baable.fr - ID Robot bot,crawl-3jJikC2rS3TLQqWUz9DM467Z77FJS - © 2018 - 2022 • PRIVACY POLICY ; Concept : Weblandes.com
TOP