Blogging no toxic - BaaBle Blog

Casque audio, un danger pour les oreillesDans Santé bien-être

Casque audio, un danger pour les oreilles

Dans le monde ultra technologique que nous connaissons, plus de 50 % des personnes âgées de 12 à 35 ans sont exposés à un risque certain de perte auditive partielle ou totale. La raison ?   Les casques audio.

Pour tenter de pallier le phénomène, l’OMS propose un renforcement de la réglementation sur les smartphones, casques de musique et autres dispositifs d’écoute potentiellement dangereux pour los oreilles.

1 million de jeunes prochainement sourds !

C'est plus d'un million cent mille jeunes gens âgés de 12 à 35 ans présenteraient un risque significatif de perte auditive.

C'est ce qu'explique Organisation mondiale de la Santé (OMS) le 13 février dans un rapport sur les problèmes auditifs des populations. Ces problème s’explique par fragilisation de l'oreille du a « une exposition prolongée et excessive aux sons forts, notamment à la musique écoutée au casque ».

Depuis plus de 30 ans, la musique s'écoute principalement au travers d'un casque. Mais aussi dans des club ou des concert dont le volume est puissant malgré une réglementation précise. Il faut prendre en compte aussi le bruit ambiant qui règne dans les villes, les bureaux, centre commerciaux, transports, voitures, ...   Sans parler des travaux public de voirie !

Concert, musique fort

L’OMS souhaite faire changer les choses en modifiant les normes de fabrication des casques audio et des smartphones. Cependant, elle reste impuissante quand à la quantité de bruit que peut dégager une ville.

Il s’agira de créer des dispositifs capables « d’informer le consommateur de l’intensité sonore et du temps d’écoute à ne pas dépasser pour préserver ses oreilles ».    La mesure est symbolique. Quand on écoute de la musique, on l'écoute fort. D'autant quand on est jeune.

Autres standards proposés, « personnaliser des profils d’écoute pour conseiller chacun sur les réflexes à adopter ». En intégrant l’option « de blocage automatique du volume sonore », ces dispositifs seraient peut être plus sûrs.

Aujourd’hui, les spécialistes ont « des connaissances en terme de prévention auditive », relève le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l’OMS. « Autant les appliquer. Les jeunes doivent aussi comprendre qu’une dégradation de l’audition est définitive ».

Pour donner quelques chiffres

Dans le monde, c'est 466 millions de personnes, principalement issues des pays en développement qui souffrent d’une perte auditive.

En 2050, cette donnée devrait atteindre les 900 millions, soit 1 citoyen sur 10.

"Qu'est ce qu'il a dit ?"

 






Déposer un commentaire ?



Dans le même esprit :


Baable.fr / https://www.baable.fr - ID Robot bot,crawl-6YznJe6TrYU2x4ns5H8VxU3zJ7g34 - © 2018 - 2022 • PRIVACY POLICY ; Concept : Weblandes.com
TOP