Blogging no toxic - BaaBle Blog

Les moustiques : vecteurs de maladies tropicales en europe ?Dans Animaux

Moutique tibre qui pique avec des maladies

Selon une étude de la revue scientifique PLOS One parue le 28 mars, le réchauffement climatique et la hausse des températures qu'il induit en Europe pourraient importer, via le moustique, des maladies d'origine tropicale comme la dengue, le chikungunya ou le virus Zika.

Avec la montée globale des températures des espèces animales remontent du sud vers le nord (hémisphère nord). Cette migration comprend des animaux tels que les poissons, les oiseaux, mais aussi les insectes, dont le moustique. Et c'est plus particulièrement le cas de Aedes aegypti et Aedes albopictus qui sont tous deux vecteurs de maladies tropicales.

Le scénario d'une augmentation des températures de + 4 °C est de plus en plus probable. De fait, ces insectes trouvent dans des latitudes, qui ne leur étaient jusqu'ici pas favorables, des conditions propices à leur survie. Ces moustiques pourraient ainsi menacer près d'un milliard de personnes.  Les moustiques sont les animaux qui tuent le plus d'individus à travers le monde. On compte déjà plus d'un million de personnes tuées chaque année par une bactérie ou un virus transmis par un moustique.

Migration des moustiques et des maladies

Aedes aegypti et Aedes albopictus sont originaires d’Afrique et d’Asie du Sud-Est. Ils sont présents dans la plupart des régions tropicales. Ils ont pour l'instant conquis de façon plus ou moins saisonnière le sud de l'Europe et les États-Unis. Ils pourraient cependant poursuivre leur remontée vers le nord et aller jusqu’en Alaska et au nord du cercle Arctique.

Carte des pays touchés par le virus du chikungunya, transmis par le moustique

Contrairement aux régions d'origine de ces moustiques qui les verraient quasiment disparaître car devenues bien trop chaudes, les chercheurs estiment que l'Europe pourrait être particulièrement touchée par les virus tropicaux avec un doublement des personnes directement exposées d'ici 2080.

Les scénarios de réchauffement plus optimistes (mais moins probables) confirment également la migration de ces virus vers nos contrées. Mais des températures plus clémentes seraient même encore plus favorables à l'espèce Aedes albopictus. Selon l'étude publiée dans la revue PLOS One, cette espèce de moustique pourrait s'étendre encore davantage car la tranche de température moyenne leur serait idéale.

« Une atténuation totale du changement climatique par rapport aux niveaux préindustriels pourrait protéger près d’un milliard de personnes de ces arbovirus. En revanche, une atténuation partielle du réchauffement climatique pourrait entraîner une expansion encore plus importante de la transmission de ces virus par Aedes albopictus »

Au delà de toutes les problématiques connues que le réchauffement climatique va engendrer : dégel des zones polaires, recul des glaciers, épisodes violents, dégel des pergélisols, montée des océans, etc ...  Il faudra aussi compter avec les moustiques et leurs cargaisons de virus ou de bactéries tropicales. Mais seront-ils  les seules menaces biologiques à s'installer sous nos latitudes ?






Déposer un commentaire ?



Dans le même esprit :


Baable.fr / https://www.baable.fr - ID Robot bot,crawl-v3Mxh7skwE342G350mhA6smZFnvS8 - © 2018 - 2022 • PRIVACY POLICY ; Concept : Weblandes.com
TOP