Blogging no toxic - BaaBle Blog

Souriez, vous êtes scannéDans Web et Tech

Camera de surveillance

La reconnaissance faciale envahit notre quotidien : déverrouillage de smartphone,  compte en ligne, réseaux sociaux, caméra de surveillance, police, ...  Que peut-il se passer quand on ne souhaite pas être scanné par la police ? L'exemple de ce londonien puni pour avoir éviter un scan policier dans la rue deviendra-t-il la future norme ?

Qu'est-ce que la reconnaissance faciale ?

Il s'agit d'une technologie permettant de reconnaître les caractéristiques morphologiques d'un visage à travers une photo ou une vidéo. Son utilisation a un champ d'application très large et peut être utilisée dans un cadre ludique, applicatif, sécuritaire ou encore policier. Cette technologie est en pleine extension tant sur le plan du développement que sur le plan de son usage. Déjà, plusieurs pays utilisent la reconnaissance faciale pour alimenter des bases de données d'identités des citoyens. Par exemple, aux USA près d'un visage adulte sur deux, est déjà stocké et identifié dans des bases de données étatiques selon une étude de l’université de Georgetown.

Dérive étatique ?

La technologie de la  reconnaissance faciale à la volée est en cours de déploiement dans les rues de Londres. Tous les usagers ne sont pas forcément d'accord avec l'utilisation qui est faite de cette technologie. Non pas que ces citoyens soient tous des hors la loi ou qu'ils soient tous des délinquants, mais ils sont simplement soucieux de la préservation de leur vie privée.

Un homme qui circulait à pied dans les rue du quartier de Romford à Londres s'est couvert le visage avec la main afin d'éviter l'objectif d'une caméra de reconnaissance faciale installée sur un camion de police comme dans le film 1984. La police avait communiqué au paravent que « quiconque refusera d’être scanné ne sera pas nécessairement considéré comme suspect ».   L'homme a été ainsi immédiatement interpellé sous le prétexte de « nuisance à l’ordre public ». Il a écopé d'une amende de 90 £ soit environ 115 €.

La scène, quelque peu ahurissante, a été captée par d'autres caméras : celles de la BBC pour l’émission «Click». Il s'agit d'un programme TV dédié aux nouvelles technologies. La vidéo a fait grand bruit outre-manche.

La ville de Londres est la ville pionnière dans le monde sur la mise en place de caméras de surveillance. Elle est ainsi en train de moderniser son système avec une reconnaissance faciale bientôt systématique.

Déjà en France, la ville de Nice, qui se trouve être la plus vidéo-surveillée du pays, mène des expérimentations dans le même axe que Londres avec l'aval de la CNIL (Commission Nationale de l’informatique et des libertés).

La question de la liberté de chaque individu est elle en jeu ?  Les états vont-ils savoir où nous sommes, quand et avec qui ? 






Déposer un commentaire ?



Dans le même esprit :


Baable.fr / https://www.baable.fr - ID Robot bot,crawl-x1rR68lXJKqIpNJBi8Nu0rQfK0rvL - © 2018 - 2022 • PRIVACY POLICY ; Concept : Weblandes.com
TOP